4 conseils pour réduire les coûts informatiques d’une PME

20 septembre 2022

Depuis l’ère de la transformation digitale, le budget informatique d’une entreprise représente une part croissante de ses budgets totaux. Il est impensable pour la DSI de ramener son budget au périmètre d’il y a quelques années et de répondre en même temps aux progrès technologiques attendus des années à venir. À moins de bien gérer son budget, l’informatique peut devenir un gouffre financier étant donné ses coûts d’investissement et ses coûts de gestion considérables. Mais il est bien possible de faire « plus avec moins ». Alors, quelles sont les solutions qui s’offrent aux PME pour maîtriser son capital tout en répondant aux exigences de cybersécurité et de modernisation de l’entreprise ? Comment réduire les coûts informatiques sans nuire aux projets informatiques ?

1. Virtualisez les serveurs

Au lieu de réparer ou de remplacer des serveurs vieillissants, il est beaucoup plus rentable de virtualiser ces machines énergivores. Cette stratégie permet :

  • d’éviter d’investir dans des équipements coûteux puisque les équipements du fournisseur sont déjà prêts à l’emploi ;
  • de supprimer les frais de maintenance dorénavant à la charge du prestataire hébergeur ;
  • d’économiser sur la consommation électrique puisque les serveurs se trouvent hors des locaux de l’entreprise.

Bref, cette transition est une évidence ! Au cours de ces cinq dernières années, de nombreux professionnels de l’informatique en sont convaincus : la virtualisation, c’est une stratégie BtoB gagnant-gagnant.

Virtualisez vos serveurs

2. Sécurisez efficacement le système d’information

Faire l’impasse sur la cybersécurité peut mener au dépôt de bilan ! C’est d’ailleurs le cas de 70 % des TPE-PME victimes d’une cyberattaque, contraintes de déposer le bilan trois ans suivant l’incident, d’après le rapport publié en décembre 2022 par Orange Cyberdéfense [2]. Les vols de données, les attaques par ransomwares et les virus informatiques sont de véritables fléaux pour toute entreprise, y compris les établissements publics comme les hôpitaux ou les écoles. Même à l’échelle d’une PME, les arrêts d’activité causés par ces cyberattaques entraînent de lourdes pertes en plus d’entacher l’image de marque de l’entreprise auprès de ses clients et partenaires.

Pour limiter les risques, il est conseillé d’allouer une partie du budget informatique à la cybersécurité. Un professionnel externe comme Infiny Link dispose des compétences et des technologies requises pour sécuriser et surveiller le système d’information 24h/24 – 7j/7. Cette mesure est bien sûre couplée avec un plan de reprise d’activité éprouvé face aux sinistres et aux cyberattaques. Investir dans un tel partenariat est essentiel pour réduire les coûts sur le long terme.

3. Externalisez le service informatique auprès d’un fournisseur de services managés

Une PME dispose rarement d’un service informatique en interne. D’ailleurs, elle n’a aucun intérêt à gérer son système d’information elle-même parce qu’elle risque d’y perdre du temps et de l’argent sans compter les risques considérables imposés par les menaces cyber.

La solution la plus rentable est de confier tout ou partie de la gestion du système d’information entre les mains d’un prestataire de services managés qui en a fait son cœur de métier. Infiny Link accompagne les PME au quotidien en les aidant à régler rapidement leurs problèmes et les pannes informatiques. L’utilisation de scripts standardisés permet d’automatiser les tâches récurrentes et d’éliminer la charge de certains processus. L’externalisation du service informatique permet ainsi :

  • de rationaliser les opérations ;
  • de réduire les coûts face à un marché du travail instable ;
  • de faire face à la pénurie de travailleurs et à l’inflation.

4. Adoptez un comportement écologique

Les matériels informatiques représentent en moyenne un tiers du budget informatique. Au-delà d’être chers, ils ont un impact considérable sur l’environnement. De leur production à leur fin de vie :

  • ils nécessitent l’extraction de métaux et de terres rares ;
  • ils sont de plus en plus énergivores et sont à l’origine de 47 % des émissions de gaz à effet de serre générées par le numérique ;
  • ils causent des déchets électroniques pas toujours recyclés…

En adoptant un comportement écologique, il est aussi possible d’économiser son budget informatique et de préserver l’environnement par la même occasion.

Chez Infiny Link,informatique rime avec écologique. Les services délivrés aux PME incluent la plateforme Carbonscore pour mesurer et maîtriser l’impact autant écologique qu’énergétique du numérique. La maintenance proactive réalisée par une équipe d’experts permet d’anticiper les pannes afin de prolonger la durée de vie des équipements IT et télécom. Quand ces derniers arrivent en fin de vie, Infiny Link les valorise et leur offre une seconde vie en partenariat avec ATF Gaia.

Green IT

Conclusion

Dans un contexte où l’avenir paraît incertain, les directives en matière d’efficacité et de cybersécurité entraînent une réorientation des dépenses informatiques vers les besoins fondamentaux des entreprises. À ce sujet, Infiny Link sait comment répondre à tous les besoins informatiques des PME. La mutualisation des ressources technologiques et humaines à notre disposition nous permet d’offrir des tarifs BtoB concurrentiels et accessibles, que ce soit en matière d’hébergement cloud, de virtualisation, de cybersécurité ou de services managés. Nous réduisons la quantité de bruit informatique pour aider les entreprises à mieux se focaliser sur l’essentiel. Ces dernières peuvent ainsi se passer d’embaucher un DSI ou un RSI en interne qui leur coûterait entre 68.500 et 88.400 Euros par an [3].

 

Références

[1] Catalogue des logiciels libres du SILL

[2] Cybersécurite : 20% des entreprises ont subi des cyberattaques en 2021

[3] Salaires d’un Directeur informatique, France

 

 

Actualités

Pour aller plus loin sur le sujet