serenite informatique

Les 3 critères décisifs pour choisir le prestataire de services manages (MSP) idéal

De nombreux dirigeants de PME hésitent encore à inclure un prestataire informatique tiers dans la gestion d’un département aussi sensible que leurs systèmes d’information. Et pourtant, la transformation digitale leur offre de nombreuses opportunités d’innover pour atteindre, voire dépasser leurs objectifs commerciaux. Encore, quand l’intelligence artificielle et le cloud computing entrent en scène, le challenge paraît difficile à relever en termes de coût, de ressources technologiques et de compétences.

Et pourtant, il n’en est rien ! Il leur suffit de faire appel à un prestataire de services managés dit MSP (Managed Service Provider) conscient des défis technologiques, sécuritaires et juridiques imposés par la transformation digitale.
Connaissez-vous ce modèle MSP ? Ce modèle que certains prestataires adoptent est plus exigeant. En effet, le prestataire gère à distance les systèmes informatiques de ses clients sur des actions à moyen – long terme, de manière proactive ( 😉 terminer la gestion au jour le jour des actions ) avec un modèle forfaitaire sans surprise.

Mais comment trouver cet expert en infogérance ? Quels sont les 3 critères décisifs pour choisir le prestataire de services managés idéal ? Les réponses en détail.

Soucieux de la conformité

Le respect de la conformité représente une priorité pour choisir le prestataire de services managés (MSP) idéal. En effet, pour assurer sa pérennité, une PME doit respecter les normes techniques et juridiques correspondant à son domaine d’activité économique et géographique. Voici les 2 principaux critères de conformité auxquels un prestataire de services managés doit répondre.

La mise en conformité avec le RGPD

Toutes les entreprises sont concernées par le RGPD, quelles que soient leurs tailles. Les mêmes directives légales s’appliquent autant aux PME qu’aux ETI. La mise en conformité ne se limite pas à éviter les amendes fixées par le RGPD. Elle permet à une entreprise de garder le contrôle, l’intégrité et la confidentialité des données personnelles qu’elle détient. À cet effet, un prestataire de services managés appelé aussi MSP (Managed Services Provider) peut mettre en place une solution pour :

  • bloquer l’installation de logiciels non-autorisés ;
  • surveiller en temps réel les clés USB ou les appareils connectés au réseau ;
  • empêcher toutes utilisations abusives de la connexion internet …

D’après l’Article 83 du RGPD, une entreprise peut être pénalisée d’une amende allant jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial en cas d’infraction à la protection des données.

La mise en conformité en matière de cybersécurité

La mise en conformité avec le RGPD constitue déjà un rempart vers la cybersécurité d’une entreprise. Le blocage des supports non-autorisés permet de lutter contre les attaques physiques menées par des cybercriminels au sein du réseau de l’entreprise. Cette démarche permet également d’empêcher la copie illicite de données sensibles.

Pour des PME qui utilisent principalement des logiciels bureautiques, un prestataire informatique peut les accompagner dans le déploiement de Microsoft 365. La firme américaine possède des datacenters localisés en France pour garder les données sur le sol français conformément au RGPD. En matière de cybersécurité, Microsoft 365 est certifié par les standards les plus stricts tels que l’ISO 27001, ISO 27018, SOC 1 et SOC 2. L’utilisation de cette plateforme permet de réaliser de nombreuses opérations à distance :

  • Travailler en mode collaboratif, à plusieurs sur le même document pour accélérer la productivité ;
  • Télétravailler en toute sérénité depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur personnel ;
  • Verrouiller l’accès aux e-mails et aux fichiers en cas d’incidents ;
  • Empêcher le téléchargement, l’impression, la copie ou même la capture d’écran d’un fichier.

Garant de la continuité en cas d’incident

Les cyberattaques ont été multipliées par trois depuis le début de la crise pandémique. Audité au sénat le 4 novembre 2020, Guillaume Poupard, Directeur général de l’ANSSI, inquiète particulièrement les sénateurs. Son rapport fait état de 128 attaques au mois de septembre 2020 contre 54 sur toute l’année 2019.

Les méthodes utilisées par les cybercriminels progressent au fur et à mesure que les technologies se modernisent. Il est inutile de se demander si une entreprise va être la cible d’une cyberattaque. Il faut se demander quand est-ce qu’elle se fera attaquer. Un prestataire de services managés doit par conséquent prendre en compte ces menaces et garantir la continuité des activités en cas d’incident informatique ou de sinistre. Il doit mettre en place des solutions de sauvegardes à distance et des serveurs virtuels ou dédiés.

Au premier plan en termes de communication

Depuis la révolution tactile en 2007, l’usage des smartphones a explosé. Les entreprises cherchent à se rapprocher davantage de leurs clients par le biais de ces appareils mobiles.

Pour veiller au bon fonctionnement de cet écosystème, un prestataire informatique de nouvelle génération dit aussi MSP doit disposer d’une plateforme RMM (Remote Monitoring and Management). Cette plateforme surveille et gère à distance le réseau 24h/24 et 7j/7. Elle identifie les problèmes avant même qu’ils ne surviennent et envoie une alerte en temps réel aux responsables concernés en cas d’incident (gérant, DSI, administrateur systèmes et réseaux).  Le prestataire de services informatiques est ainsi capable :

  • D’assurer la haute disponibilité des infrastructures informatiques;
  • De réparer le réseau à distance en cas de panne ;
  • D’ automatiser certaines tâches comme la mise à jour de logiciels 
  • De prévenir les potentielles cyberattaques en agissant de manière proactive.

La relation humaine représente également un atout décisif en termes de communication. Un MSP doit disposer d’une équipe à l’écoute, pédagogue et fiable capable de résoudre rapidement les problèmes techniques. L’intégration de Microsoft Teams facilite le travail d’équipe grâce au chat et à la visioconférence. D’ailleurs, il est maintenant possible de téléphoner avec Microsoft Teams et de profiter de tous les avantages de la communication unifiée.

Conclusion

Il est illusoire de croire qu’un prestataire d’infogérance informatique puisse devenir la pierre angulaire d’une entreprise dans le processus d’externalisation du service informatique. Son unique objectif est d’orchestrer et d’harmoniser le système d’information. Les entreprises avec lesquelles il travaille garde le contrôle sur les décisions stratégiques et a même accès aux outils et aux applications nécessaires à cet effet pour faire de vos équipes des super-héros IT.

Les 15 ans d’expertise d’Infiny Link peuvent servir aux PME / ETI qui manquent de ressources financières et technologiques pour optimiser la performance de leur système d’information.

Cet article vous a plu ? Abonnez vous à la Newsletter !

No Comments

Post A Comment