DAF et DSI, un tandem gagnant

DAF et DSI par infogérance : un tandem gagnant-gagnant

Aujourd’hui, la transformation digitale est un levier de croissance indispensable pour la pérennité des activités d’une entreprise. La technologie mobile évolue avec l’arrivée du nouveau 5G New Radio et de l’internet des objets. Même une lampe peut maintenant être contrôlée à mille bornes sur Internet.

DSI et DAF peuvent réfléchir ensemble pour trouver de nouvelles idées de business découlant de cette révolution numérique. De toute évidence, la transformation digitale est devenue incontournable car le vieillissement des outils et des applications représente un danger pour la sécurité informatique.

Qui plus est, il occasionne de la lenteur et des pannes récurrentes. Pour moderniser sans investir, les PME comptent maintenant sur l’externalisation de toute ou une partie du système d’information ou du DSI lui-même auprès d’un prestataire de services managés.

Comment ce prestataire externe peut-il assurer la transformation numérique des PME ? Quels sont les défis qu’il peut relever pour soutenir ces petites entreprises ? Les réponses en détail.

Moderniser sans trop tirer sur la trésorerie

En 2021, 40 % des DAF vont investir dans le pilotage de la performance selon une étude de Spoking Rolls réalisée dans le cadre du baromètre “DAF et Digital” [1]. Les enjeux des directions financières dans l’ère post-covid sont multiples :

  • rester compétitif ;
  • faire face à une baisse d’activité ;
  • préserver la trésorerie ;
  • faciliter le travail collaboratif. 

La collaboration efficace entre DAF et DSI reste essentielle. L’externalisation du DSI par infogérance permettrait à une PME de répondre à ces enjeux. Ces petites entreprises sont ainsi capables de :

  • rester compétitives car l’externalisation leur permet de profiter des ressources technologiques et de l’expertise du prestataire ;
  • faire face à une baisse d’activité en consommant des services à la carte, ne payant que ce qu’elles consomment ;
  • préserver leur trésorerie car elles n’ont pas besoin d’investir dans des équipements coûteux ;
  • faciliter le travail collaboratif car le prestataire peut déployer des outils comme Microsoft 365, assurer la formation de l’équipe et accompagner la stratégie.

Le DSI externalisé va ainsi orienter le pilotage en matière de technologies, en assurant la gouvernance des données et en maîtrisant les coûts.

Quant au directeur financier, il reste le rempart en matière de dépense, de maîtrise des risques. Il apporte également une capacité supplémentaire dans la gestion des coûts d’intégration des nouvelles initiatives technologiques et éventuellement un soutien pour leur financement.

Trouver des opportunités d’affaires grâce à l’externalisation du système d’information

Les entreprises dans l’ère du post-covid veulent générer de nouvelles opportunités de croissance et sources de revenus sur de nouveaux marchés, avec de nouveaux produits ou services.

En étroite coopération avec le DAF, le DSI doit présenter une évaluation précise du retour sur investissement [2] au-delà de réaliser des devis. En quête d’agilité, de performance et de sécurité de leur système d’information, les entreprises quelles que soient leurs tailles et leurs secteurs d’activité, comprennent l’interaction entre la stratégie de croissance, la santé financière et l’informatique.

D’après le baromètre “DAF et digital”, les bénéfices de la digitalisation attendus par les directions financières interrogées divergent :

  • 75 % cherchent des gains de productivité ;
  • 48 % veulent une meilleure capacité d’anticipation et de prévision ;
  • 38 % priment sur une meilleure organisation du travail collaboratif ;
  • 19 % développent leur capacité à produire des analyses permettant d’accélérer les prises de décisions.

Cogérer le système d’information dans une stratégie gagnant-gagnant

La coopération d’une PME avec un prestataire d’infogérance informatique représente déjà un acte courant puisqu’il s’agit d’une stratégie gagnant-gagnant. Tandis que l’entreprise se consacre à son cœur de métier, le prestataire allège l’informatique, prenant en charge selon le contrat :

  • le système d’information intégrant les licences logicielles, les bases de données (BDD), les serveurs, la messagerie, etc.
  • le parc informatique comprenant les ordinateurs portables, les smartphones, les tablettes, les équipements réseaux, etc.
  • l’assistance utilisateur, le service desk, l’anticipation des pannes, la télémaintenance, le télédiagnostic, la cybersécurité, etc.

Avec une PME qui compte 100 employés, le service informatique est souvent géré par deux voire une seule personne. Noyé entre les demandes d’assistance et la diversité des applications à maintenir, le DSI finit par mettre la main à la pâte et s’éloigne de sa principale mission : développer les activités de l’entreprise. C’est pourquoi il est tout aussi important de connaître quel est le rôle d’un MSP en matière d’infogérance informatique.

La collaboration étroite entre le directeur financier et le service informatique prend alors tout son sens. Ensemble, ils vont pouvoir évaluer les coûts et les bénéfices d’un contrat d’infogérance, définir les priorités et sélectionner le prestataire informatique éligible en fonction de ces critères.

Conclusion

La stratégie de croissance, la santé financière et l’informatique sont interdépendantes les unes des autres. Le système d’information ne doit en aucun cas constituer le maillon faible des trois si les PME veulent rester pérennes et compétitives. Il suffit de prendre le temps de se poser les bonnes questions : une PME peut-elle continuer à piloter son système d’information et assurer sa croissance en même temps ? La transformation numérique et l’externalisation du DSI lui-même permettraient-elles d’alléger l’entreprise ?

En tout cas, la promesse d’un infogérant réside en trois mots : la souplesse, la proactivité et la cybersécurité. Un contrat d’infogérance d’une durée variable de 1 à 3 ans avec Infiny Link s’appuie sur un modèle forfaitaire mensuel avec un engagement sur la disponibilité du service help desk, et une GTR (Garantie de temps de rétablissement).

Reconnu pour son expertise dans les audits de parc informatique et d’infrastructure des PME et des ETI depuis plus de 15 ans, nos équipes d’experts conseillent dirigeants, DSI et RSSI dans leurs projets IT. Notre principale mission vise à concrétiser la maîtrise et la réduction des coûts d’exploitation ou à orienter ces entreprises vers des solutions technologiques adaptées à leur secteur d’activité.

Infiny Link, société spécialisée dans la sécurité informatique accompagne les entreprises PME situées principalement sur Paris et dans les régions des Yvelines (Versailles, Rambouillet, Velizy…), de l’Essonne (Les Ulis, Evry, Massy..), et des Hauts de Seine ( Boulogne-Billancourt, Nanterre, Colombes, Rueil Malmaison..) pour sécuriser le système d’information de votre entreprise.

Vous souhaitez échanger sur votre projet d’infogérance informatique, Contactez-nous au 0 811 09 41 11 ou via notre formulaire en ligne.

Références

[1] Directions financières et digital : les enjeux 2021

[2] Retour sur investissement

No Comments

Post A Comment